Législatives 2022

Elections législatives 2022, 8e circonscription des Bouches-du-Rhône, Sophie Imbert et Crhistophe Beaudeau. EnVie d'Un Nôtre Monde : Et si vous votiez pour vous ?

Le constat

  • Les citoyens se désintéressent de la politique. Ils ne peuvent décider de rien.
  • Nos devoirs s’accroissent alors que nos droits les plus fondamentaux se réduisent.
  • Un fossé se creuse entre nos élus et les citoyens qu’ils sont censés représenter.

Les solutions

  • Seule l’union citoyenne peut constituer la force de  proposition la plus capable et la plus légitime pour notre pays.
  • Croyons en notre capacité collective de choisir ce qui est bien pour nous, pour l’intérêt général, le bien commun.
  • Créons une véritable culture de la démocratie directe,  notamment par la mise en oeuvre du Référendum d’Initiative Citoyen (RIC), d‘assemblées citoyennes  locales, la concertation directe et facile d’accès. Exemple : utilisation de l’application Nos Lois, rencontres régulières…
  • Favorisons l’entraide, le lien, une économie locale, permettant également une meilleure qualité de vie et de pouvoir d’achat.
  • Améliorons la séparation et l’équilibre des pouvoirs.
Plantons, ensemble, les graines d’une politique au service du bien commun.
Nous sommes des citoyens libres, indépendants, réellement à VOTRE écoute,
au service d’une politique au sens noble du terme,
dans laquelle le respect de l’Humain et du Vivant est la priorité.

Et si.. on réfléchissait ensemble ? Que diriez-vous de... ?

  • La reconnaissance du vote blanc ?
  • L’accès à des médias, une information plus justes, moins « pensée unique », plus indépendants ?
  • Plus localement : préparer ensemble, progressivement, les différentes phases du changement :une  économie locale  pour réduire les coûts, améliorer la qualité de vie de ceux qui travaillent la terre et l’impact écologique. Bref, redonner de la cohérence, du bon sens structurel ?
  • la vraie transparence du travail de l’élu à l’Assemblée nationale : des comptes-rendu réguliers et compréhensibles du travail réalisé entre Paris et la circonscription ?
  • des rencontres, questionnaires, concertations locales pour une réelle prise en compte des besoins de la circonscription (et non pas d’un quelconque parti ou lobby…) ?
  • la mise en place d’une nouvelle façon de faire de la politique ? Accepter que l’élu ne sache pas tout ?
  • Qu’un élu puisse se tourner, à propos d’une thématique donnée, vers un panel d’experts assez large pour avoir une vision d’ensemble, du recul,  mais aussi des personnes qui exercent, pratiquent la thématique et surtout SANS conflit d’intérêt ?
Arrêtons le déni.
Acceptons de voir la réalité de notre quotidien et du futur que nous mettons en place si nous ne changeons rien
Il est temps de modifier notre façon de voter (ou de ne pas voter !), de changer en douceur d’angle de vue, de prendre de la hauteur, ensemble pour construire des fondements solides d’une meilleure qualité de vie pour chacun.
Arrêtons de laisser notre destin dans les mains d’une classe politique (peu importe son « bord ») qui a prouvé, depuis plusieurs décennies, qu’elle n’était pas capable de prévoir à long terme, de mettre de côté les intérêts personnels d’une carrière pour le bien des individus qu’elle représente, d’enfin aborder les causes plutôt que de tenter de « soigner » les symptômes… 
Il ne s’agit pas d’imposer, d’aller trop vite, de croire détenir la réponse en une seule solution mais d’envisager de multiples clés pour que chacun puisse trouver sa place. Bref, une VRAIE politique où l’individu est pris en compte et le groupe aussi. 
Prenons le temps d’avancer ensemble.